J’ai testé le « 30 days squat challenge » pour maigrir des cuisses

Annonce
J’ai testé le « 30 days squat challenge » pour maigrir des cuisses

La promesse ? Des cuisses plus fines et des fesses plus fermes en 30 jours seulement. Le 30 days squat challenge c’est « la » tendance du moment pour maigrir facilement et rapidement. Je me suis lancée (et ça a marché).

C’est quoi ?

On se motive contre les complexes !

Annonce

Mes cuisses, c’est une vraie catastrophe. Imaginez deux jambons, flasques et emmitouflés dans une belle couche de cellulite. Autant dire que je suis en pantalon toute l’année et que je n’ai pas enfilé un maillot de bain depuis des lustres…

Mais quand j’ai entendu parler du « 30 days squat challenge », j’y ai enfin vu une occasion de me débarrasser de mon vieux complexe.

Le principe du 30 days squat challenge ?

Il est simplissime. Chaque jour, on a un nombre précis de squats à faire. Le défi dure 30 jours au total et l’objectif à atteindre augmente petit à petit.

Ainsi, le jour 1, on doit en faire 30, le jour 2, 40, le jour 3, 50… et le trentième jour, on doit (normalement) en enchaîner 250.

Bonne nouvelle pour les sportives du dimanche : tous les 4 jours, on a droit à un « jour de repos ». Ouf !

Le 30 days squat challenge, tout le monde peut le faire !

Sur Twitter et Instagram, les photos « avant/après » font rêver. Au bout d’un mois à peine, les filles ont des fesses plus fermes et leurs cuisses ont fondu comme par magie.

Je suis tentée ! Sauf qu’il y a un souci : je ne suis vraiment pas sportive. Le running, j’ai essayé, mais je meurs asphyxiée au bout de 8 minutes (mon record), la natation, j’ai toujours une bonne excuse pour esquiver et j’ai beau me forcer, je ne comprends pas ce qu’il y a de si génial à suer sang et eau sur un vélo elliptique…

Un petit tour sur un forum de jeunes mamans chasse d’un seul coup toutes mes craintes : le 30 days squat challenge, tout le monde peut le faire.

Alors c’est parti !

J’ai testé le « 30 days squat challenge » pour maigrir des cuisses

Première semaine

Jour 1

19 heures : ma journée de travail est finie. Je rentre à la maison et je mets en condition pour commencer ce fameux défi fitness dont j’espère des miracles. Ma tenue : un tee-shirt XXL super confortable + un short de sport. Pas besoin d’accessoires pour faire des squats : je me contente d’une grande bouteille d’eau (1 litre) et je lance une playlist motivante sur Youtube. J’ai briefé mon mec : interdiction de me déranger… et de se moquer !

Au bout de 10 squats, je n’en peux plus. Mes articulations craquent de partout (pourtant, j’ai fait 15 min de marche rapide en guise d’échauffement !) et mes muscles (probablement endormis par trop de sédentarité) ont visiblement décidé de se venger… En deux mots : je souffre. Finalement, au bout d’un quart d’heure de torture, je boucle ma série. 30 squats, je les ai fait !

Côté sensations : moi qui espérais pouvoir faire mes squats au bureau, à l’heure du déjeuner, je crois que c’est fichu : après 15 min d’effort, je suis en sueur. Une bonne douche tiède s’impose !

Jour 6

J’en suis à 70 squats et, bien que l’effort soit toujours aussi difficile (mais comment vais-je arriver à 250 ?!), je n’ai toujours pas de courbatures à signaler. L’astuce ? Je l’ai trouvée sur un forum spécialisé : il s’agit de boire une petite gorgée d’eau toutes les 5 minutes environ. Et évidemment, il ne faut pas sauter l’échauffement : 10 minutes de marche rapide + 4 étages à pieds pour ma part.

Petit à petit, je trouve mon rythme de croisière. Je procède par séries de 20 squats, les pieds écartés de la largeur du bassin, le dos bien droit. Au total, chaque soir, j’en ai pour 15 minutes, échauffement non compris : je pratique devant la TV, en surveillant la cuisson du repas. La progression est très douce et j’ai l’impression que l’exercice est de plus en plus facile. J’adore !

Deuxième semaine

Jour 9

Je viens de franchir la barre des 100 squats ! Sportive comme je suis, j’ai l’impression d’avoir gravi l’Everest… Il faut dire que j’ai deux « coups de pouce motivation » super-efficaces. D’abord, mon Chéri, qui applaudit mes progrès au quotidien et ne manque pas de me secouer à chaque fois que j’ai le malheur de dire « J’arrête, je suis fatiguée ». Ensuite : la musique. Parce qu’il n’y a pas à dire, une bonne playlist, ça booste !

L’effort est de moins en moins douloureux. Cependant, j’ai encore tendance à perdre l’équilibre au moment de « remonter » : pour éviter ça, je tends bien les bras à l’horizontale, j’écarte davantage les pieds et je me tiens au dossier d’une chaise.

Le truc en plus : pour optimiser mes résultats (pour l’instant malheureusement invisibles), je teste le palper-rouler des cuisses avec une huile de massage. Après la douche, c’est un massage bienvenu !

Jour 13

140 squats. Mon défi fitness commence à porter ses fruits : j’ai perdu 1 cm de tour de cuisse depuis le début de l’expérience ! Je me sens plus à l’aise dans mon jean, et j’ai même l’impression qu’il « flotte » davantage au niveau des fesses. Bref, ça y est, les premiers résultats sont là.

Au niveau souffle, je constate également une amélioration. Désormais, je suis capable de monter une volée d’escaliers sans m’asphyxier : je crois que je respire mieux. Enfin, je dors mieux et mes coups de blues sont moins fréquents… Génial !

Troisième semaine

Jour 18 :

170 squats : aïe, ça redevient difficile. Je sens que ça coince dès que j’arrive à 140 squats. Ça tire dans les mollets et au niveau des adducteurs : j’ai du mal à me relever. Aurais-je atteint un genre de « limite » ? Pas question d’abandonner : je diminue simplement l’amplitude de mes mouvements. Je pousse moins les fesses en arrière et je fais des pauses de 7 secondes tous les 10 squats, en respirant bien par la bouche. Et le blocage disparaît.

L’astuce : pour booster l’efficacité de mon défi (dont les effets commencent sérieusement à se voir : je suis enfin à l’aise dans ma taille 38 !), j’investis dans un sachet de thé vert : j’en bois une tasse bien chaude chaque matin, sans sucre. Et je surveille aussi mon alimentation : je limite les graisses et, à l’heure du goûter, je remplace mon carré de chocolat habituel par une pomme verte. Encore quelques jours, et j’aurai les jambes de Taylor Swift ! (On peut rêver…)

Résultat

Jour 30

250 squats : ça y est, c’est fini. Ça me paraissait insurmontable et pourtant, à force de persévérance, je suis parvenue au bout de ce défi. Comme quoi, même les moins sportives d’entre nous peuvent se lancer…

C’est le moment décisif : je sors mon mètre de couturière. Verdict ? 2 centimètres de tour de cuisse en moins et 1 cm de perdu au niveau des fesses. Je crie victoire ! Inutile de monter sur la balance : si je me suis affinée, je n’ai pas perdu de poids, le muscle était naturellement plus lourd que la graisse. Mais les résultats se voient vraiment, et je ne regrette pas mes quarts d’heure de souffrance quotidiens.

Ce qui m’a plu : le fait que ce soit accessible à toutes. Pas besoin de sortir, d’acheter du matériel ou même de trouver des partenaires sportifs : les squats, on peut les faire chez soi, devant la TV, à n’importe quelle heure de la journée. Et ça, ça change tout !

Je ne compte pas m’arrêter là : afin d’« entretenir » mes nouvelles gambettes (pas encore celles de Taylor, mais presque), je vais continuer à faire 100 squats par jour. Je crois que ma phobie du sport est en train de disparaître…

Attention : si vous souffrez de troubles articulaires, demandez l’avis de votre médecin avant de vous lancer.

Laissez un commentaire