Le paracétamol détruit les cellules de foie même à faible dose

Médicament le plus consommé en France, le paracétamol, pris en excès peut détruire le foie. L’Agence du médicament réagit en obligeant les fabricants à inscrire un message d’avertissement sur les boîtes.

le Dr Leonard Nelson, du Laboratoire d’hépatologie d’Edimbourg, a déclaré: « Le paracétamol est le remède préféré dans le monde entier pour contrer la douleur.

Il n’est pas cher, il est considéré comme sûr et efficace, mais les dommages au foie qu’il cause demeurent un problème clinique majeur et un défi pour le développement de médicaments plus sûrs ».

L’ingrédient actif peut entraîner une toxicité du foie en cas de surdosage, ou lorsque les intervalles recommandés entre les prises ne sont pas ce qui est le cas de plusieurs personnes..

La découverte faite par l’Université d’Edimbourg peut expliquer beaucoup de zones d’ombre dans les maladies hépatiques qui concernent un nombre croissant de patients dans le monde. »

Le paracétamol est le remède préféré dans le monde entier pour contrer la douleur.

Il n’est pas cher, il est considéré comme sûr et efficace, mais les dommages au foie qu’il cause demeurent un problème clinique majeur et un défi pour le développement de médicaments plus sûrs ».déclare Dr Leonard Nelson, du Laboratoire d’hépatologie d’Edimbourg,«

Un avertissement inscrit en rouge sur les boites

Pour alerter les consommateurs, L’Agence du médicament (ANSM) a annoncé que l’avertissement « Paracétamol: attention « surdosage = danger », écrit en rouge, devra figurer sur les boîtes contenant la molécule.

Cette mesure concerne plus de 200 médicaments à base de paracétamol (Doliprane, Dafalgan, etc.) commercialisés en France. Les laboratoires concernés ont neuf mois pour modifier les boîtes de médicaments contenant du paracétamol afin d’y faire figurer les messages d’alertes demandés par l’ANSM.

Sur les boîtes contenant uniquement du paracétamol, la mention complète sur la face avant sera « surdosage = danger » et « Dépasser la dose peut détruire le foie ». Le tout encadré en rouge.

Plus le foie est fragile, plus le risque est grand

Pour certaines personnes (moins de 50 kilos, maladie du foie, maladie grave du rein, alcoolisme chronique…), l’avis du médecin est recommandé avant de prendre du paracétamol.

Car la dangerosité du paracétamol dépend des capacités du foie de chacun. « Plus un foie est malade, plus le paracétamol est dangereux », note le Pr Mégarbane. Il n’est pas possible de donner de valeurs-seuil, mais la littérature scientifique fait état de cas d’hépatites et décès (chez des personnes malades du foie) à partir de 8 g/ jour (soit l’équivalent d’une boîte). Le mode de prise (en une fois, étalé…) a aussi son importance.

« Utilisé à bon escient, le paracétamol est un médicament sûr et efficace », assure l’Agence du médicament. Mais sa « mauvaise utilisation (…) est la 1ère cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France. »

14 Façons surprenantes d’utiliser le savon vaisselle dans la maison!

Gâteau moelleux à la pomme de ma grand-mère…..Hummmmm trop trop bon